Jérémy CRUNCHANT

La catastrophe qui a touché le haut-pays maralpin suite à la tempête ALEX a suscité un vaste élan de générosité.

En collaboration avec la ville de Carros, une plateforme de collecte et d’acheminement des dons directement vers les zones les plus touchées a été mise en place par la Protection Civile.

Des véhicules poids lourds 4×4 (TRM : Toutes Roues Motrices) se sont rendus dans les villages inaccessibles chargés de denrées, d’eau et de vêtements.

Les moyens de commandement (PC mobile) et de transmissions (évhicule satellitaire) de la Protection Civile des Alpes-Maritimes ont été mis en oeuvre pour coordonner les actions.

Pendant deux semaines, pas moins de 30 bénévoles par jour se sont relayés pour acheminer plus de 53 Tonnes de denrées et produits de première nécessité dans la vallée de la Vésubie et de la Roya.

Revue de presse :
– La plateforme de collecte et d’acheminement de dons à Carros (France 3 Nice)
– Au coeur du convoi Protection Civile (Le Parisien)
– La résilience de la population (RTL France)
– Solidarité tempête Alex (Carros Infos)

Jérémy CRUNCHANT

Le département des Alpes-Maritimes a été placé en vigilance ROUGE « pluie-inondation » pour la deuxième fois en moins d’un an (première fois le 1er décembre 2019).

Depuis le Poste de Commandement départemental de la Protection Civile, la situation météorologique est suivie en temps réel ainsi que les réseaux sociaux pour adapter au mieux la réponse.

Le PC ADPC 06 en action dès l’activation de la vigilance

A la mi-journée, 32 bénévoles sont pré-positionnés pour venir en soutien aux populations.

Sur sollicitation de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Protection Civile a pris en charge la gestion d’un Centre d’Hébergement d’Urgence destiné aux plus fragiles sur la commune de Nice.

Rapidement, 4 autres Centres d’Hébergement d’Urgence vont ouvrir à Carros, Saint-Martin-du-Var, la Colle-sur-Loup et Saint-Laurent-du-Var.

Joseph SEGURA, maire de Saint-Laurent-du-Var à la rencontre des bénévoles

Au plus fort de la nuit, 50 bénévoles Protection Civile sont intervenus en soutien aux populations.

Dès le passage en vigilance ORANGE, les missions de soutien aux populations sinistrées commencent.

Jérémy CRUNCHANT

Depuis le début de cette crise, les bénévoles de la Protection Civile luttent contre le virus partout en France.

Chaque jour dans les Alpes-Maritimes, les hommes et les femmes en orange et bleu oeuvre au service de la population : assistances EHPAD, contrôles sanitaires aux frontières, Cellule Territoriale d’Appui à l’Isolement …

Après plus de 180 jours d’action, ces efforts remarquables représente plus de 10 000 heures de bénévolat cumulées.

Formation PSC 1
Jérémy CRUNCHANT

Dans un contexte de crise sanitaire, il était impossible d’assurer les formations aux premiers secours depuis le début de la crise.
C’est désormais possible dans les Alpes-Maritimes dans le respect des mesures barrières.
La formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) permet à toute personne d’acquérir les compétences nécessaires à l’exécution d’une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant les gestes élémentaires de secours.

7H pour devenir un citoyen actif
Cette formation vous apprendra à réagir face à des situations de la vie quotidienne: malaise, traumatismes, perte de connaissance, arrêt cardiaque …
Profitez des vacances pour vous former aux premiers secours avec la Protection Civile !

Pour plus d’informations, RDV sur notre agenda en ligne

Jérémy CRUNCHANT

Mars 2020, alors que le premier confinement touche notre pays, alors que la Protection Civile des Alpes Maritimes manque cruellement de masques FFP1 et FFP2, à la recherche de sympathisants, je téléphone à Mr Siffert qui m’informe que son fils, aidés de deux autres étudiants fabriquent des visières de protection et les offre gratuitement aux associations locales et aux populations fragiles. Un geste citoyen, une véritable action de solidarité.

Rendez-vous est pris avec Hugo qui, quelques jours plus tard, offre 25 visières à la Protection Civile 06.

Sensibilisés par les difficultés rencontrées par le personnel soignant pour se protéger du Covid 19, trois jeunes antibois confectionnent   depuis quelques jours, grâce à leurs imprimantes 3D, des visières de protection réutilisables qu’ils ont déjà mis gracieusement à la disposition des hôpitaux d’Antibes, de Cannes, de Cimiez, de l’Ehpad d’Antibes, d’infirmières libérales, de pharmaciens…

« Vous avez une imprimante 3D ? Vous pouvez donc sauver des vies en imprimant des visières de protection ! En parallèle de la “réserve           sanitaire” de volontaires sur le terrain, vous pouvez faire partie de la “Réserve Imprimante 3D” portée par 5 étudiants venant de Savoie. Tous les volontaires équipés d’imprimantes 3D sont les bienvenus ! »

C’est à partir de ce modèle mis en place que les trois amis âgés de 17 ans, Delphin Isoardi, Hugo Roussin et Brendan Siffert, actuellement en terminale S en Sciences de l’Ingénieur au Lycée Léonard de Vinci d’Antibes, ont décidé de mettre à profit leur période de confinement et d’exercer leur passion commune pour la 3D au service d’une bonne action.

Chacun muni de son imprimante 3D, réalisé à partir de bobine de filament de plastique et de feuilles de plastique transparentes suffisamment épaisses pour pouvoir être désinfectées et réutilisées, mais aussi légères pour pouvoir convenir à l’usage qui en est fait, des visières qui serviront de protections faciales aux personnels soignants tels que les infirmier.e.s, les pharmacien.ne.s, les aide-soignant.e.s, travaillant en indépendant… mais aussi ceux dans les établissements hospitaliers, de retraite,…

A raison de 4 visières par heure, leur capacité de production est limitée et ils fournissent par importance des personnes impactées, se limitant au département des Alpes Maritimes. Ils ont déjà été entendus et ont ainsi pu répondre aux demandes d’infirmières libérales, de pharmaciens, mais aussi des hôpitaux d’Antibes, de Cannes, de Cimiez, de l’Ehpad d’Antibes. 

Dès jeudi prochain, ils seront en mesure d’équiper, toujours gratuitement, d’autres personnels soignants qui souffrent de ce manque de matériel de protection. La demande étant en constante augmentation, ils cherchent également à se fournir en feuilles transparentes d’une épaisseur d’au moins 200 microns.

Les premières demandes résultent de la diffusion de l’information à leur entourage mais également à travers leurs réseaux sociaux et ceux de leurs proches.

En effet, même si Brendan a de qui tenir dans le domaine du caritatif avec une maman Présidente du Club Inner Wheel Antibes Marina et un papa Président du Club Rotary Antibes Juan-les-pins, ce sont tous les trois qui ont eu l’idée en même temps. Voilà déjà plus d’un an, ils ont fondé l’association antiboise DelBox3D avec pour but de démocratiser l’impression 3D et de s’inscrire dans une optique de développement durable. Ils ont déjà participé à deux reprises à la Fête de la Science à Antibes et étaient présents au Village des Sciences de Nice.

Une passion commune, un engouement solidaire… ou lorsque des jeunes innovent pour aider son prochain et lutter contre une crise sanitaire sans précédent !

www.delbox3d.fr 
delbox3d.contact@gmail.com 
Twitter : @delbox3d      
Instagram : @delbox3d                                                                                   

Je tiens par ces mots à exprimer ma reconnaissance à Delphin, Hugo et Brendan. Ils démontrent par leurs exemples, que chacun, à sa place, à son niveau, peut, s’il le veut, faire vivre les valeurs de générosité, de dévouement et de solidarité. Valeurs revendiquées par les femmes et les hommes secouristes bénévoles de la Protection Civile des Alpes-Maritimes. Un grand merci pour tous ceux qui, par votre action, ont pu se porter au secours des autres…

Philip Charbit – ©MEDIA COM Sarl